26/05/2017

Jeudi 25 mai 2017

Avant de passer de ce monde à son Père, Jésus disait à ses disciples : ‘16,16Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez, parce que je vais au Père.’

17Là-dessus, quelques-uns de ses disciples dirent entre eux: ‘Que signifie ce qu'il nous dit: Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez? et: Parce que je vais au Père?’

18Ils disaient donc: ‘Que signifie ce qu'il dit: Encore un peu de temps? Nous ne savons de quoi il parle.’

19Jésus, connut qu'ils voulaient l'interroger, leur dit: ‘Vous vous questionnez les uns les autres sur ce que j'ai dit: Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez.

20En vérité, en vérité, je vous le dis, vous pleurerez et vous vous lamenterez, et le monde se réjouira: vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie.’ Jean 16-20.

Pleurer. Gémir. Premières réactions du deuil. Les paroles sont inefficaces. Les gestes sont inutiles. Le monde, lui, continue sa sarabande.

Une absence à nos sens, mais une présence intérieure. L’amour toujours actif. Avec le même pouvoir. Avec la même vigueur. Avec la même intensité.

Le deuil est un cheminement. De l’absence à la présence. De la révolte au consentement. Du déni à l’acquiescement.

Changeons notre regard sur la vie, sur la mort, sur la foi, sur Jésus, sur Dieu.

…A moins que nous préférions la tristesse et le non-sens ou bien l’indifférence et le rejet.

08:59 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/05/2017

Mercredi 24 mai 2017

Avant de passer de ce monde à son Père, Jésus disait à ses disciples :

16,12J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant.

13Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.

14Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera.

15Tout ce que le Père a est à moi; c'est pourquoi j'ai dit qu'il prend de ce qui est à moi, et qu'il vous l'annoncera.’ Jean 16,12-15.

Pas le temps de tout dire. Pas le temps d’assimiler. Mais Jésus a confiance. Jésus fait confiance.

Dieu habite la Parole. Dieu rend vivante la Parole.

Même si elle semble ignorée. Même si elle semble oubliée. Même si elle semble dédaignée.

Nous sommes porteurs de la Parole. Parce qu’elle a été annoncée. Parce qu’elle nous a atteint. Parce qu’elle a rejoint notre vérité.

Par chacun de nous, sous diverses formes, la Parole est diffusée. Elle est dispersée. Elle est semée. Et notre société est plus fraternelle.

Dieu est au travail en nous et dans le monde.

15:59 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Mardi 23 mai 2017

Avant de passer de ce monde à son Père, Jésus disait à ses disciples : ‘16,5Maintenant je m'en vais vers celui qui m'a envoyé, et aucun de vous ne me demande: Où vas-tu?

6Mais, parce que je vous ai dit ces choses, la tristesse a rempli votre cœur.

7Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai.

8Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement: 9en ce qui concerne le péché, parce qu'ils ne croient pas en moi; 10la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus; 11le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.’ Jean 16,5-11.

Bien avant notre conception, nous étions déjà dans l’éternité. Nous étions déjà prévus. Nous étions déjà dans un projet d’existence. Nous étions déjà dans le plan d’amour de Dieu.

Notre naissance, notre vie, notre existence répondent au désir de Dieu. Notre vie est le temps de la croissance. Avec l’objectif de l’accomplissement du divin en nous. Avec la volonté de grandir en humanité. Avec la capacité d’amour. Avec l’aptitude à la bienveillance et à la bonté. Avec le dessein de nous fondre dans la tendresse de Dieu. Avec le but de rejoindre Dieu. L’éternité de Dieu. L’éternité de l’homme.

Emerveillement !

15:55 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |