17/12/2015

Jeudi 17 décembre 2015

IMG_2805.JPG

1 Livre des origines de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham : 2Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères, 3Juda engendra Pharès et Zara, de Thamar, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, 4Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassôn,  Naassôn engendra Salmon, 5Salmon engendra Booz, de Rahab, Booz engendra Jobed, de Ruth, Jobed engendra Jessé, 6Jessé engendra le roi David.

David engendra Salomon, de la femme d’Urie, 7Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa, 8Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias, 9Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Akhaz, Akhaz engendra Ezékias, 10Ezékias engendra Manassé, Manassé engendra Amôn, Amôn engendra Josias, 11Josias engendra Jéchonias et ses frères ; ce fut alors la déportation à Babylone. 12Après la déportation à Babylone, Jéchonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, 13Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Eliakim, Eliakim engendra Azor, 14Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akhim, Akhim engendra Elioud, 15Elioud engendra Eléazar, Eléazar engendra Mathan, Mathan engendra Jacob, 16Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, que l’on appelle Christ.

17Le nombre total des générations est donc : quatorze d’Abraham à David, quatorze de David à la déportation de Babylone, quatorze de la déportation de Babylone au Christ. Matthieu 1,1-17

Une généalogie pour s’insérer dans l’histoire. Pour tenir sa place dans les générations.

Une généalogie pas toujours glorieuse. Avec des erreurs. Avec des égarements. Avec des faiblesses. Avec des manquements. Aves des trahisons. Avec des homicides.

Une généalogie édifiante aussi. Par sa bravoure. Par sa loyauté. Par sa fidélité. Par sa bonté.

Une succession de personnes aussi disparates que leur nombre. Chacun tenant la place qui est la sienne.

Jésus s’est inscrit dans l’histoire universelle. Sans renier les générations qui l’ont précédé. Sans cacher les faiblesses de ses aïeux. Il a suffi d’un homme pour changer le cours de l’histoire.

Jésus a donné naissance à un monde nouveau. Une fraternité où chacun est reconnu. Où chacun apporte sa pierre à l’édification du Royaume de Dieu.

Notre génération est en recherche. Elle tâtonne. Elle hésite. Elle balbutie. Il appartient aux disciples de Jésus de se lever et de marquer l’humanité de l’empreinte de l’amour de Dieu. Par la bonté. Par la compassion. Par le pardon.

Il y a urgence !

09:39 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés
il fut un temps où j'arrêtais ma prière..

mais en étais-je heureuse, certes non!!

Écrit par : TooTsie22 | 18/12/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.