03/07/2016

Vendredi 1er juillet 2016

Après avoir guéri un paralysé, à Capharnaüm, Jésus sortit et vit un homme assis au bureau de la douane ; il s’appelait Matthieu.

Jésus dit : ‘Suis-moi !’ L’homme  se leva et suivit Jésus.

Comme il était à table à la maison, voilà que beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent s’attabler avec Jésus et ses disciples.

Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : ‘Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ?’

Jésus avait entendu. Il dit alors : ‘Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez donc apprendre le sens de cette parole : C’est l’amour que je veux, et non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs.’ Matthieu 9,9-13.

023.JPGC’était un jour comme les autres. La routine. L’habitude. Le travail lassant. Une journée qui s’étire…

Et puis cette rencontre inattendue. A l’improviste. Une invitation. Un appel irrésistible. Comme un vent de fraîcheur. Une porte qui s’ouvre. Un horizon infini. ‘Suis-moi !’

Matthieu s’est levé. Il est sorti. Il a laissé son travail en instance. Il a mis un écriteau sur sa porte : ‘Fermé pour cause de remise en question…’ Pour cause de quête de sens. Pour cause de conversion, de reconversion.

Matthieu a décidé de donner et non plus encaisser. Il a posé un regard de bonté sur les autres et non plus un regard de cupidité. Il a tendu la main pour accueillir et non plus pour prendre. Il a dit des paroles de réconfort et non plus des paroles d’autorité. Il a appris à aimer et il a reçu la joie.

Arrêtons-nous un instant. Cette rencontre est aussi la nôtre, ici et maintenant.

10:28 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Merci pour ce très beau texte, qui nous rejoint dans notre quotidien et nous suggère de faire un pas pour sortir de nos habitudes et tendre l'oreille à ce qui cherche à advenir en nous. Pas qui nous fait peur, parce que nous sentons qu'il nous engage...nous bouscule...nous dépouille...et dont nous n'entrevoyons pas tout ce qu'il peut nous apporter !
Que la joie que vous voulez nous partager vous habite à travers tout.

Écrit par : benédicte | 03/07/2016

Répondre à ce commentaire

Merci pour ce commentaire. Donner sens à sa vie, c'est trouver le bonheur. Cordialement pol

Écrit par : pol braconnier | 05/07/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.