04/07/2017

Lundi 3 juillet 2017

Jésus voyant que de grandes foules l’entouraient, donna l’ordre de passer sur l’autre rive du lac.

Un scribe s’avança et lui dit : ‘Maître, je te suivrai partout où tu iras.’ Jésus lui répondit : ‘Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids, mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer sa tête.’

Un autre, un disciple, lui dit : ‘Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père.’ Jésus lui dit : ‘Suis-moi, et laisse les morts enterrer leurs morts.’ Matthieu 8,18-22.

Te suivre et garder mes attachements. Te suivre et garder tous mes biens superflus. Te suivre et conserver mes relations fusionnelles aliénantes. Te suivre et bénéficier de mon confort narcissique. Te suivre sans rien perdre, sans rien abandonner. Religion des compromis. Religion des marchandages.

Nous n’avons que peu de temps. Plus un jour à perdre. Plus une minute à perdre. Plus une seconde à perdre. Nous appartenons à Dieu. Notre vie est transformée, modifiée, transfigurée.

Perdons tout qui nous aliène pour gagner le Tout qui nous libère. Abandonnons le périssable pour l’Impérissable, le provisoire pour le Définitif, le fini pour l’Infini. Nous sommes dépossédés, mais pas dévalorisés, bien au contraire. Nous accédons à ce qui est hors de portée, hors de nos limites, hors de notre conception. Dieu infiniment proche de nous.

 

08:40 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.