06/07/2017

Mercredi 5 juillet 2017

Comme Jésus était arrivé sur l’autre rive du lac, dans le pays des Gadaréniens, deux hommes possédés du démon vinrent à sa rencontre. Ils habitaient dans les tombeaux, et ils étaient si furieux que personne ne pouvait passer par ce chemin.

Ils se mirent à crier : ‘Que nous veux-tu, fils de Dieu ? Es-tu venu pour nous tourmenter avant l’heure ?’

Or, il y avait à distance un grand troupeau de porcs en train de paître. Les démons suppliaient Jésus : ‘Si tu nous chasses, envoie-nous dans le troupeau de porcs.’

Jésus leur dit : ‘Allez-y.’ Alors ils sortirent pour aller dans les porcs, et voilà que tout le troupeau se jeta dans le lac du haut d’une falaise, et les porcs moururent noyés… Matthieu 8,28-34.

Mais pourquoi donc les possédés viennent-ils à Jésus ? A cause de leurs souffrances ? A cause de leur aliénation ? A cause de leur désespoir ? A cause du non-sens de leur vie ?

Nos démons sont souvent plus discrets. Plus rusés. Plus dominants. Plus autoritaires. Et nous sommes si obéissants. Nous sommes si soumis. Nous sommes si confiants.

Il suffit d’une publicité pour éveiller notre désir. Il suffit d’un regard pour perdre pied. Il suffit d’une parole perfide pour nous tromper.

Nous sommes en quête d’un bonheur facile, sans effort, sans combat, sans renoncement. Mais bonheur si fragile, si éphémère, si instable…

Relisons les Béatitudes (Matthieu 5,3-12) et engageons-nous dans la voie de l’Evangile.

12:54 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.