19/07/2017

Mardi 18 juillet 2017

Jésus faisait ces reproches aux villes où avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas converties : ‘Malheureuse es-tu, Korazine ! Malheureuse es-tu, Bethsaïde ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, ces villes se seraient déjà converties en faisant pénitence sous le sac et la cendre…’ Matthieu 11,20-24.

Malheureux… Malheureuses…

Tristesse. Larmes. Lamentations.

Quel dommage ! Quels regrets ! Quelle déception !

Nous voudrions la paix et voici la violence. Nous voudrions la vérité et voici le mensonge. Nous voudrions l’amour et voici la haine. Nous voudrions la bienveillance et voici le mépris… Les pauvres ont faim. Les malades sont isolés. Les vieux sont maltraités. Les travailleurs sont exploités…

Nous n’avons pas entendu la Parole de Dieu. Nous n’avons pas cru en la bonté de Dieu. Nous avons refusé l’action de Dieu.

Allons-nous continuer dans cette voie ? Allons-nous continuer à poursuivre un bonheur inaccessible ? Jusqu’à quand ?

 

---------------

 

Qu’est-ce qu’une vie ? La mort se présente à tout âge.

Avons-nous vécu pleinement ? Ne parlons pas des illusions, des mirages, des plaisirs fugaces, des pseudo-bonheurs qu’on affiche comme une réussite, comme un succès. Et on dira : ‘Il ou elle a bien vécu…’

Quelle est notre destinée ? Où est notre accomplissement ?

Les jours passent. Les années passent. Sans une réflexion. Sans un questionnement. Sans trouver le sens. Sans asseoir nos convictions.

Malheureux sommes-nous. Il est déjà si tard !

08:48 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.