30/07/2017

Dimanche 30 juillet 2017

Jésus disait aux foules : ‘13,44Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L'homme qui l'a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il a, et achète ce champ.

45Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles.

46Il a trouvé une perle de grand prix; et il est allé vendre tout ce qu'il avait, et l'a achetée.

47Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce.

48Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent; et, après s'être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais.

49Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d'avec les justes, 50et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

51Avez-vous compris toutes ces choses ? – Oui, répondirent-ils.

52Et il leur dit : ‘C'est pourquoi, tout scribe instruit de ce qui regarde le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes.’ Matthieu 13,44-52.

Quatre paraboles pour parler du Royaume de Dieu.

Notre vie est le Royaume de Dieu en chantier. Avec des choix. Avec du discernement. Avec des renoncements. Tout un travail de construction. Toute une recherche persévérante. Tout un questionnement incessant.

Nous pensons posséder ce trésor et le tenir à l’abri dans un coffre-fort. Une foi sclérosée. Une foi au point mort. Une foi inemployée. Une foi devenue indifférence, passivité, ennui, lassitude. Une foi qui se meurt.

Le laboureur a acheté le champ. Le marchand a trouvé la perle. Le pêcheur a rejeté l’inutile. Le scribe a consenti à la nouveauté de l’évangile.

Ouvrons ce trésor. Exposons la perle à la lumière.

Soyons dans l’émerveillement.

16:24 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.