13/08/2017

Lundi 7 août 2017

Après avoir multiplié les pains, Jésus obligea aussitôt les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive tandis qu’il renverrait les foules. Lorsqu’il les eut renvoyées, il monta dans la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était seul à cet endroit. La barque était au milieu du lac, battue par les vagues, car le vent était contraire. Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur le lac.

En le voyant marcher sur le lac, ils furent bouleversés ; ils disaient : ‘C’est un fantôme !’ et ils poussaient des cris de frayeur. Mais aussitôt il leur parla : ‘Confiance ! c’est moi, ne soyez pas effrayés.’

Pierre prit alors la parole : ‘Seigneur, si c’est toi, ordonne-moi d’aller vers toi sur l’eau.’ Jésus lui dit : ‘Viens.’ Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus. Mais, en voyant la violence du vent, il fut effrayé et, comme il commençait à enfoncer, il cria : ‘Seigneur, sauve-moi !’ Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : ‘Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ?’

Lorsque tous deux furent montés dans la barque, le vent s’apaisa. Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui en disant : ‘Vraiment, tu es fils de Dieu !’… Matthieu 14,22-36.

Jésus tendit la main vers le disciple et le saisit.

Encore faut-il exprimer son angoisse, crier sa souffrance, manifester sa peur, accepter la guérison, désirer être sauvé...

Nous sommes tellement sûrs de nous. Certains de notre vérité. Assurés par nos connaissances. Arrogants dans nos attitudes. Méprisants dans nos prises de paroles…

Nous sommes si encombrés de nous-mêmes, si suffisants, si vaniteux !

Il suffit de tendre la main pour que Dieu la saisisse. Pour que Dieu nous soulève. Pour que Dieu nous mette debout.

Il suffit…

10:25 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.