13/08/2017

Mardi 1er août 2017

Après avoir parlé en paraboles, Jésus quitta les foules et vint à la maison. Les disciples s’approchèrent et lui dirent : ‘Explique-nous clairement la parabole de l’ivraie dans le champ.’

Il leur répondit : ‘Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme. Le champ, c’est le monde. La bonne semence, ce sont les fils du Royaume. L’ivraie, ce sont les fils du Mauvais. L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable. La moisson, c’est la fin des temps. Les moissonneurs, ce sont les anges. Donc, de même qu’on ramasse l’ivraie et qu’on la jette au feu, ainsi en sera-t-il à la fin des temps : le Fils de l’homme enverra ses anges et ils ramasseront dans son royaume toutes les causes de chute et ceux qui font le mal, et ils les jetteront dans la fournaise de feu où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes brilleront comme le soleil dans le Royaume de leur père. Celui qui a des oreilles, qu’il entende !’ Matthieu 13,36-43.

Quel est donc cet ennemi ?

Il a mille visages. Il fait obstacle à la croissance. Il épuise le sol. Il étouffe le bon grain.

A chacun de le découvrir. A chacun de le débusquer. A chacun de le neutraliser.

Il se glisse dans nos doutes et dans nos découragements. Il est tapi dans nos échecs et dans nos déceptions. Il est présent dans nos convoitises et dans nos avidités.

Lorsqu’il est maîtrisé, la paix s’installe, la joie fleurit, la vie renaît.

10:51 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.