20/08/2017

Mercredi 16 août 2017

Jésus disait à ses disciples : ‘Si ton frère a commis un péché, va le lui reprocher seul à seul. S’il t’écoute, tu auras gagné ton frère. S’il ne t’écoute pas, prends avec toi encore une ou deux personnes afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à la communauté de l’Eglise ; s’il refuse d’écouter l’Eglise, considère-le comme un païen et un publicain.

Vraiment, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel. Et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel.

En outre, vraiment, je vous le dis : lorsque deux d’entre vous se mettent d’accord sur la terre pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux. Lorsque deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux.’ Matthieu 18,15-20.

Accueillir la démarche de l’autre. Admettre que l’on s’est trompé. Entendre les reproches. Accepter le dialogue. Sans animosité. Sans a priori. Sans jugement.

La vérité n’appartient pas entièrement et uniquement à l’un ou à l’autre. Elle se situe entre les deux. Elle se construit par l’écoute et le dialogue.

La justice reconnaît l’autre dans sa dignité. Avec sa bonté et sa bienveillance. Avec ses limites et sa pauvreté. Avec ses blessures et sa souffrance.

Oser un pas vers l’autre demande parfois du courage et de la persévérance.

13:49 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.