30/08/2017

Samedi 26 août 2017

Jésus disait aux foules et à ses disciples : ‘Les scribes et les pharisiens se sont assis dans la chaire de Moïse. Tout ce qu’ils vous disent, faites-le donc et observe-le. Mais ne faites pas ce qu’ils font, car ils disent et ne font pas.

Ils attachent de lourds fardeaux sur les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt.

Ils agissent toujours pour être vus des hommes : ils portent sur eux de larges étuis contenant les textes de la Loi, et ils exagèrent la longueur des franges prescrites.

Ils recherchent la place d’honneur dans les repas, et le premier rang dans les synagogues ; ils aiment à se faire saluer dans la rue, et à se faire appeler Rabbi par les gens… Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Celui qui s’élève sera abaissé, celui qui s’abaisse sera élevé.’ Matthieu 23,1-12.

Notre témoignage n’est pas dans la conformité.

Témoigner, ce n’est pas imiter. Ce n’est pas se conformer. Ce n’est pas copier, répéter ou même s’inspirer des idées d’autrui, des gestes d’autrui, de la vie d’autrui.

Le témoignage de Dieu est unique, inédit, personnel. Il se construit dans la recherche et dans le cheminement intérieur. Il s’exprime selon la compréhension évolutive de Dieu et la progression de notre foi.

Le témoignage de Dieu s’exprime par l’évangile vécu au quotidien. L’évangile comme un cri ou comme un murmure ou comme un silence porté par le regard, par la parole et par le geste.

Le témoignage est l’expression de notre amour de Dieu.

15:38 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.