12/09/2017

Dimanche 10 septembre 2017

Jésus disait à ses disciples : 18,15‘Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère. 16Mais, s'il ne t'écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l'affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. 17S'il refuse de les écouter, dis-le à l'Église; et s'il refuse aussi d'écouter l'Église, qu'il soit pour toi comme un païen et un publicain.

18Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.

19Je vous dis encore que, si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. 20Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux. Matthieu 18,15-20.

Nous formons une communauté. Venus d’horizons divers. Avec un vécu. Avec des expériences. Avec des deuils. Avec des angoisses. Avec des déceptions. Avec des culpabilités. Avec des souffrances.

Contraints de vivre ensemble dans une maison de retraite. Environnement inquiétant. Habitudes bouleversées. Repas en commun. Activités communes.

Les jours passent. Les mois se succèdent. Les années s’additionnent.

La santé se dégrade. Le handicap s’accroît. Les forces se réduisent. Les journées sont trop longues. Les nuits sont trop courtes. L’attente est interminable.

Nous avons besoin des autres. Nous sommes en quête d’un regard. Nous attendons une parole. Nous désirons un geste. Quelque chose qui dit que nous sommes vivants. Quelque chose qui affirme que nous existons. Quelque chose qui nous rassure et nous rend la confiance.

Nous nous rassemblons  chaque semaine pour un moment de silence. Pour un temps de prière. Autour d’une page d’Evangile qui nous parle de vie, qui nous parle d’amour. Tous à la même table pour partager le pain. Communion. Union commune à Jésus de Nazareth. Car il faut continuer à vivre. Non pas dans les regrets. Non pas dans la tristesse. Mais vivre autrement. Vivre l’instant. Vivre au jour le jour. Simplement. Courageusement. Patiemment. Avec persévérance. Avec obstination.

Communauté des humiliés. Communauté des pauvres. Communauté des petits. Communauté qui porte en elle la souffrance de Dieu.

20:46 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.