12/09/2017

Jeudi 7 septembre 2017

Un jour, Jésus se trouvait sur le bord du lac de Génésareth : la foule se pressait autour de lui pour écouter la parole de Dieu. Il vit deux barques amarrées au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets. Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’éloigner un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait la foule.

Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : ‘Avance au large, et jette les filets pour prendre du poisson.’ Simon lui répondit : ‘Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ton ordre, je vais jeter les filets.’

Ils le firent, et ils prirent une telle quantité de poissons que leurs filets se déchiraient. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient…

Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent. Luc 5,1-11.

L’échec. Le fiasco. La déception.

Une nuit de travail pour rien. Sans succès. Sans résultat.

Mais une parole de Jésus va tout changer. Une lueur d’espoir. Une force nouvelle. Une confiance retrouvée.

Nous avons ce pouvoir de faire changer les choses. De modifier les circonstances. De donner sens aux événements. Par une parole créatrice. Par un geste de bonté. Par un regard rassurant.

Dieu, au cœur de notre vie. Dieu, au cœur de nos combats. Dieu, au cœur de nos victoires.

20:37 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.