18/09/2017

Jeudi 14 septembre 2017

Jésus déclarait à la foule : ‘Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient.

A celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre. A celui qui te prend ton manteau, laisse prendre aussi ta chemise. Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas à celui qui te vole. Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux.

Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs en font autant. Si vous prêtez quand vous êtes sûrs qu’on vous rendra, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent.

Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Dieu très-haut, car il est bon, lui, pour les ingrats et les méchants. Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et l’on vous donnera : une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qu’on versera dans votre tablier ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous.’  Luc 6,27-38.

Impossible ! Insensé ! Impensable !

Il ne m’aime pas et je ne l’aime pas. Pourquoi ? A cause d’une parole blessante. A cause d’une attitude opprimante. A cause d’une action déloyale. A cause de… Les causes sont nombreuses. Les justifications sont multiples. Les excuses sont abondantes. Un jugement irrécusable. Un verdict indiscutable. Une condamnation inéluctable.

Aimer son ennemi. C’est le choix de l’amour. L’amour pour seul outil. L’amour pour seul moyen.

Convertir son cœur. Modifier son regard. Changer son attitude. Elaguer les branches mortes de mon arbre de vie. Pour un nouveau printemps. Pour de nouveaux rameaux. Pour une nouvelle croissance. Pour de nouveaux fruits.

Aimer sans frontières. Aimer sans conditions. Aimer pour l’éternité.

12:29 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.