24/09/2017

Lundi 25 septembre 2017

Jésus disait à ses disciples : ‘Personne n’allume une lampe pour la recouvrir d’un vase ou la mettre sous un lit. Au contraire, on la met sur le lampadaire afin que ceux qui entrent voient la lumière. Car il n’y a rien de caché qui ne soit ensuite découvert, rien de secret qui ne soit ensuite connu et amené au grand jour.

Soyez attentifs à la manière dont vous écoutez, car, si quelqu’un possède, on lui donnera, et si quelqu’un ne possède rien, on lui enlèvera même ce qu’il croit posséder.’  Luc 8,16-18.

L’Evangile est une lampe qui guide les pas de l’homme.

Mais souvent les mots sont enfermés dans les pages d’une livre dressé parmi les romans dans une bibliothèque. Parole emprisonnée. Parole inhumée. Parole abandonnée.

L’Evangile devient vivant quand il est médité. Quand il est prié. Quand il est accueilli dans la vie. Quand il est adopté dans le quotidien.

L’Evangile rayonne sur notre visage, dans notre regard, dans nos paroles, dans nos gestes.

L’Evangile donne sens à nos projets, à nos actions, à nos rencontres.

Il nous arrive de nous heurter à la signification du texte. Laissons-nous pénétrer par chaque verset, par chaque mot. Soyons le disciple attentif, observateur, chercheur, passionné, persévérant et fidèle.

L’Evangile est notre lumière.

15:14 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.