27/09/2017

Jeudi 28 septembre 2017

Hérode, le prince de Galilée, apprit tout ce que faisait Jésus, et il ne savait que penser, car les uns disaient : ‘C’est Jean Baptiste qui est ressuscité des morts’ ; et d’autres : ‘C’est Elie qui est reparu’ ; d’autres encore : ‘C’est un des anciens prophètes qui est ressuscité.’… Luc 9,7-9.

‘Jésus de Nazareth ? Connais pas.’ Ou si peu.

Jésus est l’archétype de notre destinée. Jésus est la Parole vivante du pardon et de l’amour de Dieu.

Dieu n’est pas un dieu vengeur, colérique. Dieu ne condamne pas et ne punit pas.

L’Evangile répond à notre question : ‘Que devons-nous faire ?’ Il nous renouvelle et nous transforme. Il nous invite à regarder la vérité de notre vie.

Jésus nous rend acteurs de notre accomplissement. La bienveillance et la bonté nous libèrent de nos liens et de nos peurs dans la joie et la paix. Nous ne sommes plus sous l’emprise de la loi et de la contrainte. Nous ne sommes plus victimes du péché et de la culpabilité. Nous sommes rendus libres, par l’initiative et la volonté de Dieu

10:25 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Mercredi 27 septembre 2017

Jésus, ayant réuni les Douze, leur donna pouvoir et autorité pour chasser tous les démons et pour guérir les maladies. Il les envoya proclamer le Royaume de Dieu et faire des guérisons.

Et il leur dit : ‘N’emportez rien pour la route : ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent, ni tunique de rechange. Et quand vous avez trouvé l’hospitalité dans une maison, restez-y jusqu’à votre départ. Si l’on refuse de vous accueillir, sortez de cette ville, et secouez la poussière de vos pieds pour témoigner contre ses habitants.’

Ils partirent donc, allèrent de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons. Luc 9,1-6.

Chasser les démons. Guérir les malades.

Non par la seule capacité de l’homme, mais par l’action de Dieu. Parce que c’est le projet de Dieu. Parce que c’est la volonté de Dieu. Et parce que c’est la dignité de l’homme.

Rien de spectaculaire. Aucun moyen matériel n’est nécessaire. La bonté suffit. La compassion suffit. Et le rayonnement de l’être habité par l’amour de Dieu. Le souffle et l’authenticité.

10:17 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Mardi 26 septembre 2017

Comme Jésus parlait aux foules, sa mère et ses frères vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas le rejoindre à cause de la foule. On lui annonça : ‘Ta mère et tes frères sont là, dehors ; ils veulent te voir.’

Mais il leur répondit : ‘Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui entendent la parole de Dieu et la mettent en pratique.’  Luc 8,19-21.

Pourquoi me cherche-vous ? Ne savez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ?’ Luc 2,49.

Jésus n’appartient plus à sa famille comme un membre d’une généalogie.

Dès que Dieu entre dans la vie d’un homme ou d’une femme, le cercle restreint familial s’élargit à la dimension du monde, à la dimension de l’amour de Dieu. Dieu éclaire chaque espace intérieur et donne une valeur universelle à chaque geste, à chaque action.

L’amour n’a plus de frontières. L’amour est omniprésent. La vie humaine a une valeur infinie. Puisque Dieu y est présent. Puisque Dieu l’anime. Puisque le divin l’habite.

Laissons-nous envahir par la Parole et abandonnons-nous à l’amour de Dieu.

10:08 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |