08/10/2017

Samedi 7 octobre 2017

Les soixante-douze disciples revinrent de mission tout joyeux. Ils racontaient : ‘Seigneur, même les esprits mauvais nous sont soumis en ton nom.’ Jésus leur dit : ‘Je voyais Satan tomber du ciel comme l’éclair. Vous, je vous ai donné pouvoir d’écraser serpents et scorpions, et pouvoir sur toute la puissance de l’Ennemi, et rien ne pourra vous faire du mal. Cependant, ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms sont inscrits dans les cieux.’

A cette heure même, il tressaillit de joie dans l’Esprit Saint et dit : ‘Père, Seigneur du ciel et de la terre, je te loue : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m’a été confié par mon Père, et personne ne sait qui est le Père, si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler.’… Luc 10,17-24.

Le succès. La réussite. L’enthousiasme des disciples.

L’annonce de l’Evangile fait naître la joie. Elle suscite l’espérance. Elle apporte la paix.

L’Evangile touche nos blessures. Il apaise la souffrance. Il cicatrice nos plaies. Il éclaire nos zones d’ombre. Il réveille notre ardeur. Il dissout notre tristesse.

Il faut un cœur de pauvre pour l’accueillir. Il faut une oreille attentive pour l’entendre. Il faut le silence pour le méditer. Il faut l’amour pour le laisser germer.

L’Evangile est une parole vivante et performante.

19:22 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.