08/10/2017

Vendredi 6 octobre 2017

Jésus disait : ‘Malheureuse es-tu, Korazine ! Malheureuse es-tu, Bethsaïde ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, ces villes se seraient déjà converties en faisant pénitence sous le sac et la cendre. C’est pourquoi, au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins sévèrement que vous.

Et toi, Capharnaüm, est-ce que tu seras élevée jusqu’au ciel ? Non, tu seras précipitée jusqu’au séjour des morts.

Celui qui vous écoute, c’est moi qu’il écoute ; celui qui vous repousse, c’est moi qu’il repousse ; et celui qui me repousse repousse celui qui m’a envoyé.’ » Luc 10,13-16.

Les lamentations et la consternation de Jésus risquent bien de se répéter aujourd’hui.

Dans quel monde vivons-nous ? Violence. Mensonge. Corruption. Manipulation. Mépris. Calomnie. Domination. Outrage. Meurtre…

Nous sommes restés avec nos doutes. Nous ne croyons pas à l’action de Dieu. Nous contestons la présence de Dieu. Nous hésitons à vivre les Béatitudes (Matthieu 5,3-12).

Les années passent. La vie s’écoule. Nous avons ignoré la grâce de Dieu.

Ne sommes-nous pas l’aveugle guéri. Le paralysé remis debout. Le lépreux purifié. La pécheresse pardonnée ?

Ne sommes-nous pas Lévi, devenu disciple de Jésus. Nicodème, invité à renaître. Zachée, le converti ?

Ne sommes-nous pas conviés à la joie, à la paix, à l’amour ?

Ne sommes-nous pas appelés à ressusciter.

Ouvrons les yeux et laissons-nous toucher par Dieu.

12:30 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.