29/10/2017

Dimanche 22 octobre 2017

22,15Les pharisiens allèrent se consulter sur les moyens de surprendre Jésus par ses propres paroles.

16Ils envoyèrent auprès de lui leurs disciples avec les hérodiens, qui dirent : ‘Maître, nous savons que tu es vrai, et que tu enseignes la voie de Dieu selon la vérité, sans t'inquiéter de personne, car tu ne regardes pas à l'apparence des hommes. 17Dis-nous donc ce qu'il t'en semble : est-il permis, ou non, de payer le tribut à César?’

18Jésus, connaissant leur méchanceté, répondit : ‘Pourquoi me tentez-vous, hypocrites? 19Montrez-moi la monnaie avec laquelle on paie le tribut.’ 

Et ils lui présentèrent un denier.

20Il leur demanda : ‘De qui sont cette effigie et cette inscription?’

21‘De César’, lui répondirent-ils.

Alors il leur dit : ‘Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.’ Matthieu 22,15-21.

Une pièce d’un denier pour témoigner la foi en Dieu.

Parce qu’il s’agit bien de la foi derrière ce choix entre l’empereur César et Dieu. Un choix entre les dieux de Rome et Dieu de Jésus de Nazareth.

Nous sommes appelés à faire un choix. Entre Dieu et les ‘dieux César’ que nous avons imaginés, construits, servis, adorés.

La pièce d’argent est le symbole de tout ce en quoi nous accordons notre foi. Tout ce à qui nous donnons notre confiance. Tout ce sur quoi nous avons construit notre vie. Tout ce que nous avons déifié. Les dieux d’argent et d’or. Les dieux de puissance et d’autorité. Les dieux d’arrogance et d’orgueil.

Il est temps de déboulonner les images de nos dieux.

Il est temps de nous libérer de nos faux dieux.

Il est temps de reconquérir notre liberté.

19:12 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.