29/10/2017

Mercredi 18 octobre 2017

Jésus disait : ‘Malheureux êtes-vous, pharisiens, car vous acquittez l’impôt de la dîme sur la menthe, la rue et toutes les herbes potagères, et vous omettez la justice et l’amour de Dieu. Il fallait pratiquer ceci et ne pas omettre cela.

Malheureux êtes-vous, pharisiens, car vous aimez le premier  rang dans les synagogues et recevoir des salutations dans la rue.

Malheureux êtes-vous, car vous êtes comme des tombeaux qu’on ne voit pas, si bien que les gens marchent dessus sans le savoir.’

Alors un des docteurs de la Loi prit la parole : ‘Maître, en parlant de la sorte, tu nous insultes, nous aussi.’

Mais Jésus lui dit : ‘Malheureux êtes-vous, docteurs de la Loi, car vous chargez les hommes de fardeaux lourds à porter, alors que vous-mêmes ne touchez pas les fardeaux du doigt.’  Luc 11,42-46.

Jésus fustige les religieux hypocrites. Ceux qui utilisent leurs fonctions, leur rang, leur grade pour acquérir du prestige. Pour séduire. Pour éblouir.

Ils utilisent le mensonge et la tromperie. Ils manipulent et manigancent.

Le religieux est le domaine où nous trouvons le meilleur et le pire.

Nous l’abordons souvent avec la conviction d’y trouver la vérité. Nous y recherchons la satisfaction à nos besoins d’écoute et d’attention, de considération et de reconnaissance. Nous accordons un a priori de bonté, de droiture, d’intégrité, de probité, de moralité, de générosité, de bienveillance à ceux qui occupent divers rangs de la hiérarchie religieuse.

Jésus nous met en garde. Jésus dénonce tous les écarts de conduite, tous les mensonges, toutes les hypocrisies.

18:50 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.