03/11/2017

Mercredi 1er novembre 2017

Dans sa marche vers Jérusalem, Jésus passait par les villes et les villages en enseignant.

Quelqu’un lui demanda : ‘Seigneur, n’y aura-t-il que peu de gens à être sauvés ?’

Jésus leur dit alors : ‘Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas. Quand le maître de la maison se sera levé et aura fermé la porte, et si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : ‘Seigneur, ouvre-nous’, il vous répondra : ‘Je ne sais pas d’où vous êtes.’ Alors vous vous mettrez à dire : ‘Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places.’ Il vous répondra : ‘Je ne sais pas d’où vous êtes. Eloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal.’… Luc 13,22-30.

Il est temps de nous lever et de prendre notre place dans la file de ceux qui désirent entrer par la porte étroite.

L’étroitesse nous oblige à abandonner notre superflu. A nous libérer des liens qui nous retiennent. A oublier nos rancunes. A nous détourner des mirages de la consommation. A nous réconcilier avec nous-mêmes et avec les autres. A retrouver la paix intérieure…

La porte franchie, nous retrouvons notre liberté et notre joie.

09:34 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.