05/11/2017

Lundi 6 novembre 2017

Jésus prenait son repas avec les pharisiens. Il dit à celui qui l’avait invité : ‘Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins. Sinon, eux aussi t’inviteraient en retour, et la politesse te serait rendue.

Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; et tu seras heureux parce qu’ils n’ont rien à te rendre : cela te sera rendu à la résurrection des justes.’ Luc 14,12-14.

Quel scandale !

Inviter le pauvre, le malade, le handicapé à notre table. Et le servir comme un ami, comme un frère, comme un parent, comme un riche voisin. Avec respect. Avec dignité. Avec complaisance.

Encore faudrait-il d’abord changer notre regard. Admettre la différence. Oser la relation. Entreprendre le dialogue. Savoir écouter. Comprendre la souffrance. Apprendre la compassion.

Le monde en serait bouleversé. Notre vie en serait transfigurée. La joie serait partagée.

Notre bonheur dépend de notre amour envers autrui.

19:25 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.