12/11/2017

Jeudi 9 novembre 2017

Les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter.

Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : ‘Cet homme fait bon accueil aux pécheurs et mange avec eux !’

Alors Jésus leur dit : ‘Si l’un de vous a cent brebis et en perd une, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Quand il l’a retrouvée, tout joyeux, il la prend sur ses épaules, et, de retour chez lui, il réunit ses amis et ses voisins ; il leur dit : Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !

Je vous le dis : on se réjouira de même dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion.’…

De même, je vous le dis : on se réjouit chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit.’ Luc 15,1-10.

Chercher. Explorer. Fouiller. Trouver.

Il faut du courage pour se mettre en recherche. Il faut de la réflexion. Il faut du discernement.  Il faut une liberté de décision.

Nous sommes confrontés à un choix. Selon notre motivation. Selon l’importance de notre désir. Selon notre volonté d’engagement.

Partir en recherche, c’est quitter nos sécurités, notre confort, nos certitudes. Pour une découverte. Pour un changement. Pour une renaissance.

La petite brebis est la part de nous-mêmes que nous avons oubliée. Que nous avons étouffée. Que nous avons méprisée. Que nous avons rejetée.

La petite brebis, c’est la trace de l’enfant qui est en nous. Avec sa pureté, sa spontanéité, sa vérité, sa loyauté, sa générosité, sa fidélité.

Partons à sa recherche.

18:19 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.