12/11/2017

Samedi 11 novembre 2017

Jésus disait à ses disciples : ‘Faites-vous des amis avec l’Argent malhonnête, afin que, lorsqu’il viendra à manquer, ces amis vous reçoivent dans les demeures éternelles.

Celui qui est digne de confiance dans une petite affaire, est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est malhonnête dans une petite affaire, est malhonnête aussi dans une grande. Si vous n’avez pas été dignes de confiance avec l’Argent malhonnête, qui vous confiera le bien véritable ? Et si vous n’avez pas été dignes de confiance pour des biens étrangers, le vôtre, qui vous le donnera ?

 Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il détestera le premier, et aimera le second, ou bien, il s’attachera au premier, et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent.’… Luc 16,9-15.

Les caddies bondés sont poussés à la sortie du supermarché. Lui, il est assis sur le sol. Quelques piécettes ont été jetées devant lui.

Et nous nous posons la question : comment va-t-il employer cet argent ? A l’achat de nourriture ou de boissons alcoolisées ? A l’achat d’un vêtement chaud ou de cigarettes ?

L’argent n’a pas la même valeur pour lui et pour nous.

Nous vivons dans l’abondance et dans le confort. Il vit dans la pauvreté et dans la précarité. Nous dépensons sans compter. Il compte chaque pièce pour vivre le quotidien.

Et si entre nous et lui passait un courant de sympathie. Si entre lui et nous s’établissait la confiance. Si nous envers lui nous avions un a priori de bonté.

Alors le monde changerait. Le mendiant d’argent est aussi le mendiant de bienveillance. Le mendiant de dignité. Le mendiant de confiance.

Le mendiant a tellement à nous donner. Il a le pouvoir de changer notre cœur. Il a l’audace d’une remise en question. Il a le courage de nous apprendre la vie. Il a la faculté de nous rendre la liberté.

18:32 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.