12/11/2017

Vendredi 10 novembre 2017

Jésus racontait à ses disciples cette parabole : ‘Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé parce qu’il gaspillait ses biens. Il le convoqua et lui dit : Qu’est-ce que j’entends dire de toi ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car désormais tu ne pourras plus gérer mes affaires.

Le gérant pensa : Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance ? Travailler la terre ? Je n’ai pas la force. Mendier ? J’aurais honte. Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, je trouve des gens pour me recevoir.

Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier : Combien dois-tu à mon maître ? - Cent barils d’huile. Le gérant lui dit : Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante. Puis il demanda à un autre : Et toi, combien dois-tu ? - Cent sacs de blé. Le gérant lui dit : Voici ton reçu, écris quatre-vingts.

Ce gérant malhonnête, le maître fit son éloge : effectivement, il s’est montré habile. Car les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière.’ Luc 16,1-8.

Perdre pour gagner.

L’intendant a abandonné une partie de son gain. Il a déduit sa commission du prix. Il a soustrait ce qui lui revenait. Pour un bien plus grand. Pour un gain plus important. Pour s’assurer l’hospitalité.

Notre regard est souvent fixé sur l’immédiat. Sur ce qui est à portée de main. Sur un bonheur éphémère.

Le regard de Dieu est à l’infini. L’éternité est sans commencement et sans finitude. Nous sommes dans l’éternité de Dieu. Ici et maintenant.

Cependant nous nous attachons aux choses qui passent et disparaissent. Nous nous agrippons aux constructions éphémères. Nous nous accrochons aux bonheurs passagers. Aux situations provisoires. Aux biens périssables.

Donnons à chaque instant de notre vie une valeur éternelle. L’amour que nous donnons, nous le retrouvons dans l’éternité. Notre bonté anticipe notre face à face avec Dieu. Notre bienveillance témoigne l’amour de Dieu. Notre joie est la manifestation du bonheur de Dieu.

18:24 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.