18/12/2017

Dimanche 17 décembre 2017

Il y eut un homme, envoyé de Dieu : son nom était Jean.
Il vint en témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient par lui.
Il n’était pas la lumière, mais il devait rendre témoignage à la lumière.

Et voici quel fut le témoignage de Jean lorsque, de Jérusalem, les autorités juives envoyèrent vers lui des prêtres et des lévites pour lui poser la question : ‘Qui es-tu ?’ 

Il fit une déclaration sans restriction, il déclara : ‘Je ne suis pas le Messie.’ 

Et ils lui demandèrent : ‘Qui es-tu ? Es-tu Elie ?’

Il répondit : ‘Je ne le suis pas.’ – ‘Es-tu le Prophète ?’

Il répondit : ‘Non.’ 

Ils lui dirent alors : ‘Qui es-tu ?… que nous apportions une réponse à ceux qui nous ont envoyés ! Que dis-tu de toi-même ?’ 

Il affirma : ‘Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : “Aplanissez le chemin du Seigneur”, comme l’a dit le prophète Esaïe.’ 

Or ceux qui avaient été envoyés étaient des Pharisiens. Ils continuèrent à l’interroger en disant : ‘Si tu n’es ni le Messie, ni Elie, ni le Prophète, pourquoi baptises-tu ?’ 

Jean leur répondit : ‘Moi, je baptise dans l’eau. Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ; il vient après moi et je ne suis même pas digne de dénouer la lanière de sa sandale.’ 

Cela se passait à Béthanie, au-delà du Jourdain, où Jean baptisait. Jean 1,6-8, 19-28.

Nous ne savons pas rendre l’Evangile actuel. Nous sommes tournés vers le passé. Avec des formules stéréotypées. Avec des définitions imposées. Avec un modèle figé. Avec des réponses toutes faites. Avec un vocabulaire incompréhensible.

La foi ne se récite pas. La foi se vit. La foi est en mouvement. La foi est en action. La foi se dit avec des mots à inventer. Des mots d’aujourd’hui. Des mots compréhensibles pour tous.

Jésus n’est pas dans les définitions. Ni dans les idées. Ni dans les dogmes.

Jean le Baptiste nous ouvre le chemin du changement. Le risque de la foi. La parole osée. Le témoignage authentique.

Notre témoignage est celui du prophète. Nous sommes une voix qui crie à travers le brouhaha du monde. Pas seulement la parole, mais aussi le geste, le regard, l’écoute.

Nous sommes le support et la lampe sur lesquels la lumière de Dieu est posée et demeure. Nous irradions dans notre quotidien la lumière de Dieu intérieure.

Cette mission de prophète appartient aux disciples de Jésus.

L’Evangile sera entendu et le bonheur de Dieu reposera sur tous les hommes.

20:22 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.