18/12/2017

Mardi 19 décembre 2017

Il y avait, au temps d’Hérode le Grand, roi de Judée, un prêtre du groupe d’Abia, nommé Zacharie. Sa femme aussi était descendante d’Aaron ; elle s’appelait Elizabeth. Tous les deux vivaient comme des justes devant Dieu : ils suivaient tous les commandements et les préceptes du Seigneur d’une manière irréprochable. Ils n’avaient pas d’enfants, car Elizabeth était stérile, et tous deux étaient âgés.

Or, tandis que Zacharie, au jour fixé pour les prêtres de son groupe, assurait le service du culte devant Dieu, il fut désigné par le sort, suivant l’usage liturgique, pour aller offrir l’encens dans le sanctuaire du Seigneur. Toute l’assemblée du peuple se tenait dehors en prière à l’heure où Zacharie offrait l’encens. L’Ange du Seigneur lui apparut debout à droite de l’autel de l’encens. En le voyant, Zacharie fut bouleversé et saisi de crainte.

L’Ange lui dit : ‘Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été entendue : ta femme Elizabeth te donnera un fils, et tu le nommeras Jean. Tu seras dans la joie et l’allégresse, beaucoup d’hommes se réjouiront de sa naissance, car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira pas de vin ni de boissons fermentées, et il sera rempli de l’Esprit Saint dès avant sa naissance ; il fera revenir de nombreux fils d’Israël au Seigneur leur Dieu, il marchera devant le Seigneur, avec l’esprit et la puissance du prophète Elie, pour faire revenir à la sagesse des hommes droits, et préparer au Seigneur un peuple capable de l’accueillir.’

Mais Zacharie dit à l’Ange : ‘Comment vais-je savoir que cela arrivera ? Moi, je suis un vieil homme, et ma femme aussi est âgée.’

L’Ange lui répondit : ‘Je suis Gabriel ; je me tiens en présence de Dieu, et j’ai été envoyé pour te parler et pour t’annoncer cette bonne nouvelle. Mais voici que tu devras garder le silence et tu ne pourras plus parler jusqu’au jour où cela se réalisera, parce que tu n’as pas cru à mes paroles : elles s’accompliront lorsque leur temps viendra.’

Le peuple attendait Zacharie et s’étonnait de voir qu’il restait si longtemps dans le sanctuaire. Quand il sortit, il ne pouvait pas leur parler, et ils comprirent qu’il avait eu une vision dans le sanctuaire. Il leur faisait des signes, car il demeurait muet.

Lorsqu’il eut achevé son temps de service au Temple, il repartit chez lui. Quelques temps plus tard, sa femme Elizabeth devint enceinte. Pendant cinq mois, elle garda le secret. Elle se disait : ‘Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi, lorsqu’il a daigné mettre fin à ce qui faisait ma honte aux yeux des hommes.’  Luc 1,5-25.

L’annonce à Zacharie.

Un brave homme, Zacharie. Il fait son travail de prêtre avec assiduité et rigueur.

Il reçoit une parole de Dieu : sa prière est exaucée ;  son épouse donnera naissance à un fils. L’enfant deviendra prophète. Il sera prédicateur. Il accomplira des conversions. Il ramènera à la foi un grand nombre de personnes.

Zacharie a une inquiétude : le grand âge de son épouse et de lui-même. En réponse Dieu lui donne un signe. Il perdra l’usage de la parole jusqu’à la naissance de l’enfant.

Nos annonciations ne sont pas aussi spectaculaires. Elles sont plus discrètes. Elles sont plus intimes. N’est-ce pas la confirmation d’une décision laborieuse ? N’est-ce pas la sérénité après un long moment d’angoisse ? N’est-ce pas la voie à suivre après une période d’incertitude ?

Dieu intervient dans nos vies de manière si délicate que nous ne percevons pas sa présence.

20:41 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.