06/01/2018

2 janvier 2018

Voici quel fut le témoignage de Jean Baptiste, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : ‘Qui es-tu ?’

Il le reconnut ouvertement, il déclara : ‘Je ne suis pas le Messie.’

Ils lui demandèrent : ‘Qui es-tu donc ? Es-tu le prophète Elie ?’ Il répondit : ‘Non’. ‘Alors, es-tu le grand Prophète ?’ Il répondit : ‘Ce n’est pas moi.’ Alors ils lui dirent : ‘Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ?’

Il répondit : ‘Je suis la voix qui crie dans le désert : préparez la route pour le Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe.’

Or, certains des envoyés étaient des pharisiens. Ils lui posèrent alors cette question : ‘Si tu n’es ni le Messie, ni Elie, ni le grand Prophète, pourquoi baptises-tu ?’

Jean leur répondit : ‘Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas : c’est lui qui vient après moi, et je ne suis même pas digne de défaire la courroie de sa sandale.’

Tout cela s’est passé à Béthanie de Transjordanie, à l’endroit où Jean baptisait. Jean 1,19-28.

Si nous pouvions être la voix de l’Evangile. Si nous pouvions être les messagers de l’amour et de la fraternité. Si nous pouvions dire Dieu dans notre quotidien.

Ceux que nous rencontrons. Ceux avec qui nous vivons pourraient être baptisés dans cet Amour et dans cette Paix.

Cependant nous restons sceptiques. Nous conservons des doutes. Nous remisons tout cela dans la sphère religieuse que nous rejetons.

Il s’agit seulement d’une ouverture à la spiritualité. Il s’agit d’accéder à ce qui nous dépasse et à ce vers quoi nous tendons. Il s’agit d’enrichir notre vie et de la rendre plus heureuse. Il s’agit d’une part de nous-mêmes participant à notre accomplissement. Il s’agit de l’unification de notre être dispersé et émietté dans de multiples sollicitations. Il s’agit de répondre enfin à notre attente de plénitude et de paix.

02:50 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.