06/01/2018

4 janvier 2018

1,35Le lendemain, Jean était encore là, avec deux de ses disciples ; 36et, ayant regardé Jésus qui passait, il dit : Voilà l'Agneau de Dieu.

37Les deux disciples l'entendirent prononcer ces paroles, et ils suivirent Jésus.

38Jésus se retourna, et voyant qu'ils le suivaient, il leur dit : Que cherchez-vous? Ils lui répondirent : Rabbi (ce qui signifie Maître), où demeures-tu?

39Venez, leur dit-il, et voyez. Ils allèrent, et ils virent où il demeurait ; et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C'était environ la dixième heure.

40André, frère de Simon Pierre, était l'un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean, et qui avaient suivi Jésus.

41Ce fut lui qui rencontra le premier son frère Simon, et il lui dit : Nous avons trouvé le Messie (ce qui signifie Christ).

42Et il le conduisit vers Jésus. Jésus, l'ayant regardé, dit : Tu es Simon, fils de Jonas; tu seras appelé Céphas (ce qui signifie Pierre). Jean 1,35-42.

‘Je vous présente…’

Avant, il était inconnu. Avant, il vivait à Nazareth. Avec ses parents. Avec ses frères et avec ses sœurs (Marc 6,3). Avec ses amis et avec ses connaissances. Rien d’extraordinaire. Rien d’exceptionnel. Une vie faite de petits gestes. Une vie d’amour et d’amitié.

Mais cette vie ordinaire a façonné en lui la carrure d’un prophète. Dieu l’a travaillé de l’intérieur. L’appel de Dieu. L’appel des hommes. L’amour de Dieu. L’amour des hommes. Il a quitté Nazareth. Il a abandonné sa vie rangée, organisée, planifiée pour parler de Dieu, pour témoigner Dieu dans l’ordinaire de la vie, dans la banalité du quotidien.

Jésus est allé à la rencontre de tous. Pauvres et riches. Croyants et non-croyants. Pratiquants et non-pratiquants. Homme universel, nous nous reconnaissons en lui. En accueillant ses paroles. En vivant l’Evangile. En adoptant les Béatitudes (Matthieu 5,3-12). Et nous trouvons la paix et la joie.

Venez et voyez.

04:26 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.