01/10/2017

Samedi 30 septembre 2017

Comme tout le monde était dans l’admiration de tout ce que faisait Jésus, il dit à ses disciples : ‘Pour vous, écoutez bien ce que je vous dis : le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes.’

Mais ils ne comprenaient pas ces paroles, elles leur restaient voilées, si bien qu’ils n’en saisissaient pas le sens ; et ils avaient peur de l’interroger à ce propos. Luc 9,43-45.

Témoins de Dieu au milieu du monde. Insérés dans la société. Au milieu des voix discordantes. Au milieu des tensions diverses. Au milieu des contradictions, des oppositions, des persécutions. Témoins de Dieu livrés aux mains des hommes.

Ils sont pauvres. Ils sont doux. Ils sont compatissants. Ils sont justes. Ils sont miséricordieux. Ils sont authentiques. Ils sont pacificateurs. Ils sont persécutés. Ils sont outragés. (Matthieu 5,3-12).

Une attitude que le monde ne comprend pas. Une attitude que le monde rejette.

Parce qu’ils sont dans le monde sans être du monde (Jean 15,18-19 ; 17,14-16).

15:23 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Vendredi 29 septembre 2019

Un jour, comme Jésus priait à l’écart, ses disciples étant avec lui, il leur demanda : ‘Qui suis-je, d’après ce que disent les foules ?’

On lui répondit : ‘Jean Baptiste ; pour d’autres un des anciens prophètes qui est ressuscité.’

Jésus reprit : ‘Et vous, que dites-vous ? qui suis-je ?’

Pierre lui répondit : ‘Le Messie de Dieu.’

Mais Jésus leur défendit sévèrement de le dire à personne. Il ajoutait : ‘Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu’il soit mis à mort, et qu’il ressuscite le troisième jour.’  Luc 9,18-22.

Pour vous, qui suis-je ?

La question est directe. Elle est pour vous, pour moi, pour chacune et chacun de nous.

Notre réponse est importante. Elle engage notre vie. Elle lui donne une direction. Elle lui donne un sens. …Et nous sommes appelés à approfondir la question.

Pouvons-nous vivre pleinement sans spiritualité ? Sans la perception d’une dimension de l’être ? Sans la recherche de ce qui définit notre existence ? Sans établir les valeurs sur lesquelles bâtir un bonheur durable ?

La question de Jésus est une invitation à aller à la rencontre de nous-mêmes. Elle nous met en perspective de ce à quoi nous sommes appelés. Elle initie notre vie à un ‘plus être’, à une réalisation, à un accomplissement.

Si notre réponse est la reconnaissance du divin en nous, alors nous devenons disciples de Jésus en vérité.

15:07 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/09/2017

Jeudi 28 septembre 2017

Hérode, le prince de Galilée, apprit tout ce que faisait Jésus, et il ne savait que penser, car les uns disaient : ‘C’est Jean Baptiste qui est ressuscité des morts’ ; et d’autres : ‘C’est Elie qui est reparu’ ; d’autres encore : ‘C’est un des anciens prophètes qui est ressuscité.’… Luc 9,7-9.

‘Jésus de Nazareth ? Connais pas.’ Ou si peu.

Jésus est l’archétype de notre destinée. Jésus est la Parole vivante du pardon et de l’amour de Dieu.

Dieu n’est pas un dieu vengeur, colérique. Dieu ne condamne pas et ne punit pas.

L’Evangile répond à notre question : ‘Que devons-nous faire ?’ Il nous renouvelle et nous transforme. Il nous invite à regarder la vérité de notre vie.

Jésus nous rend acteurs de notre accomplissement. La bienveillance et la bonté nous libèrent de nos liens et de nos peurs dans la joie et la paix. Nous ne sommes plus sous l’emprise de la loi et de la contrainte. Nous ne sommes plus victimes du péché et de la culpabilité. Nous sommes rendus libres, par l’initiative et la volonté de Dieu

10:25 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |