29/10/2017

Vendredi 27 octobre 2017

Jésus disait aux foules : ‘Lorsque vous voyez un nuage s’élever au couchant, aussitôt vous dites : la pluie va venir, et c’est ce qui arrive.

Lorsque souffle le vent du sud, vous dites : il va faire chaud, et c’est ce qui arrive.

Esprits faux ! Vous savez reconnaître l’aspect de la terre et du ciel, comment ne savez-vous pas reconnaître le moment où nous sommes ?...’  Luc 12,54-59.

La clairvoyance. Le discernement.

Dans toutes les circonstances. Dans tous les événements.

Ouvrons l’Evangile. Arrêtons-nous. Faisons silence. Cherchons l’unité intérieure. Unifions nos forces. Recherchons une seule direction. Poursuivons un seul but. Mettons-nous en projet…

Décidons d’aimer. L’amour décuple nos forces. L’amour porte nos fardeaux. L’amour nous relève de nos chutes. L’amour affermit nos pas. L’amour fait éclore la joie. L’amour engendre la paix.

19:35 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Jeudi 26 octobre 2017

Jésus disait à ses disciples : ‘Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! Je dois recevoir un baptême, et comme il m’en coûte d’attendre qu’il soit accompli !...’  Luc 12,49-53.

Tout était prêt pour allumer le feu.

Nous étions disponibles, ouverts, accueillants. Nous cherchions le sens à notre vie. Nous cheminions à travers nos difficultés. Nous rencontrions les échecs et les doutes. Nous découvrions la paix et la joie. Nous voulions construire la fraternité et la réconciliation. Nous allions à la rencontre des plus pauvres et des plus démunis.

Et nous attendions un signe de Toi. Une parole d’Evangile qui éclaire notre route. Un souffle de l’Esprit qui nous motive. Un feu incandescent qui nous réconforte. Ta présence qui nous habite.

Tu es la flamme.

Tu es le feu.

Tu es le souffle.

Tu es la lumière.

Tu es la vie.

19:31 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Mercredi 25 octobre 2017

Jésus disait à ses disciples : ‘Vous le savez bien : si le maître de maison connaissait l’heure où le voleur doit venir, il ne laisserait pas forcer sa maison.

Vous aussi, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra.’

Pierre dit alors : ‘Seigneur, cette parabole s’adresse-t-elle à nous, ou à tout le monde ?’

Le Seigneur répond : ‘Quel est donc l’intendant fidèle et sensé que le maître placera à la tête de ses domestiques pour leur donner, en temps voulu, leur part de blé ?

Heureux serviteur, que son maître, en arrivant, trouvera à son travail. Vraiment, je vous le déclare : il lui confiera la responsabilité de tous ses biens.

Mais si le même serviteur se dit : Mon maître tarde à venir, et s’il se met à frapper serviteurs et servantes, à manger, à boire et à s’enivrer, son maître viendra le jour où il ne l’attend pas et à l’heure qu’il n’a pas prévue : il se séparera de lui et le mettra parmi les infidèles…

A qui l’on a beaucoup donné, on réclamera davantage.’  Luc 12,39-48.

Nous avons des moments de ferveur et des moments de tiédeur. Nous sommes changeants. Nous sommes inconstants.

Notre foi est vécue au quotidien. Elle est de tous les événements. De toutes les circonstances. De tous les instants.

Elle est présente dans la traversée de nos difficultés. Lorsque nous souffrons. Lorsque nous sommes découragés. Lorsque nous sommes dans la joie. Lorsque nous sommes dans la tristesse.

Dans l’hésitation de nos doutes. Dans l’assurance de nos certitudes.

Dieu infiniment présent et agissant.

19:27 Écrit par Pol Braconnier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |