19/05/2014

Lundi 19 mai 2014

Jésus disait à ses disciples : ‘Celui qui a mes commandements et qui les observe, celui-là m’aime : or celui qui m’aime sera aimé de mon Père et, à mon tour, moi je l’aimerai et je me manifesterai à lui.’

Jude, non pas Judas l’Iscariote, lui dit : ‘Seigneur, comment se fait-il que tu aies à te manifester à nous et non pas au monde ?’

Jésus lui répondit : ‘Si quelqu’un m’aime, il observera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui et nous établirons chez lui notre demeure.Celui qui ne m’aime pas n’observe pas mes paroles ; or, cette parole que vous entendez, elle n’est pas de moi mais du Père qui m’a envoyé. 

Je vous ai dit ces choses tandis que je demeurais auprès de vous ; le Paraclet, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous fera ressouvenir de tout ce que je vous ai dit.’ Jean 14,21-26.

026.JPGNous pensons parfois que la foi est d’un instant. Le temps d’une célébration. Le temps d’une prière. Le temps d’une dévotion.

Lorsque nous apprenons une bonne nouvelle, elle nous porte en joie. Elle illumine notre journée. Elle réjouit notre cœur. Elle éclaire notre regard. Elle transforme notre manière d’être. Elle nous entraîne à l’action.

Il devrait en être ainsi concernant notre foi en Dieu. Notre foi devrait s’inscrire dans le temps. S’immerger dans le vécu. S’installer dans la fidélité. S’engager dans le témoignage.

 

L’Evangile de Jésus ne peut rester dans un tiroir. Le disciple lit, relit, médite, prie l’Evangile. L’Evangile nourrit notre vie. Il l’éclaire. Il l’illumine. Il donne la bonté à l’action. La pureté au regard. Le respect à l’écoute. La douceur aux paroles. La miséricorde aux relations. La justice aux combats. La paix à l’existence. La joie au cœur. Le bonheur à notre vie. 

00:00 Écrit par Pol Braconnier dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |